Les garde-corps offrent une bonne protection de base contre les chutes

Tout le monde a besoin d'une protection contre les chutes

C'était un chaud après-midi d'août, et Jonathan Short descendait une échelle depuis un toit pour ce qui semblait être la centième fois ce mois-ci. Il venait de terminer une intervention sur un appareil défectueux en tant que technicien HVAC. Alors qu'il descendait, son pied a manqué un échelon, ce qui l'a fait glisser et tomber d'un mètre sur le sol.

À part quelques contusions à la jambe et à l'ego, Jonathan n'a pas été blessé, mais son histoire a valeur d'avertissement. Quel que soit votre niveau d'expérience, vous pouvez tomber, et même si vous avez peut-être la chance, comme Jonathan, d'être si près du sol, près de 50 000 travailleurs ont été blessés à la suite de chutes rien qu'en 2017, et 60 autres ont été tués.

Bien que la protection contre les chutes soit réglementée et exigée dans les entreprises partout au Canada, tant par le gouvernement fédéral que par les gouvernements provinciaux, les chutes ont tout de même été à l'origine d'un cinquième de tous les accidents du travail au Canada en 2017, un chiffre qui passe à un quart au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest.

À l'échelle nationale, il est obligatoire de disposer d'une protection contre les chutes dans toute situation où une chute de trois mètres ou plus est possible. La forme de protection requise dépend du type de danger ou de la hauteur possible de la chute et peut aller d'un simple garde-corps à un harnais avec des guetteurs.

 Chaque province fournit des critères supplémentaires pour la protection contre les chutes. En général, les réglementations provinciales peuvent être résumées comme étant des situations où une blessure ou un décès est probable à la suite d'une chute de courte durée, ce qui impose aux entreprises la responsabilité de maintenir des lieux de travail sûrs.

Les endroits où un plan de protection contre les chutes peut être nécessaire sont variés. Il y a les endroits évidents comme les toits ou les plates-formes suspendues, mais il peut aussi être nécessaire de travailler sur des escabeaux ou au-dessus de trous dans le sol.

Bien que les spécificités varient selon les juridictions, il y a généralement quelques questions à se poser pour savoir si un plan de protection contre les chutes est nécessaire.

  • Certains employés travaillent-ils à une hauteur supérieure à trois mètres ?
  • S'ils travaillent à moins de trois mètres, y a-t-il un élément qui rendrait une chute plus susceptible de causer des blessures ?
  • Y a-t-il d'autres dangers dans la région ?
  • Avez-vous mis en place des garde-corps ou d'autres protections contre les chutes sur les bords ?

S'il n'y a pas de garde-corps et que le potentiel de chute est supérieur à 3 mètres ou a de fortes chances de provoquer des blessures, un plan de protection contre les chutes doit être mis en place.

En cas de doute sur la nécessité d'un plan de protection contre les chutes, il est préférable de consulter le conseil provincial compétent de l'OSHA.

Le plan de protection contre les chutes doit être créé par les employeurs avec la participation des superviseurs et des employés expérimentés qui travailleront dans des conditions dangereuses. Le plan doit être signé par les travailleurs et être mis à leur disposition pour référence.

Dans notre prochain article, nous verrons ce que doit contenir un plan de protection contre les chutes et nous donnerons quelques exemples de la manière dont des circonstances différentes peuvent être prises en compte.

13 novembre 2019
284 vue(s)
Copyright © 2021 Concept Controls Inc.